Écrivez votre
commentaire

  • très intéressant je ne savait pas que Mme Reford avait oeuvrer dans autant de domaines, je garde un bon souvenir des Jardins de Métis que j’ai visité de nonbreuses fois.
    André Marois.

  • Très intéressant. C’est une belle utilisation d’archives et un beau travail de synthétisation de la correspondance de cette dame.

    • Merci. C’est le plan culturel numérique du Québec qui nous a permis de réaliser ce projet. Sans ce soutien financier, nous n’aurions pu consacrer autant de temps à fouiller dans nos archives. Comme on les connait de mieux en mieux, on développera d’autres projets pour les mettre en valeur.

  • Cette exposition nous permet de mieux connaître cette femme. Elle avait de l’audace. Bravo!

    • Merci. C’est cette audace que nous souhaitions partager avec vous…

  • Superbe documentaire interactif sur la vie de cette grande dame, tant du point de vue photographique, social, que de la valeur du sujet : une femme remarquable qui a su faire progresser la connaissance des femmes en politique, une femme qui se donnait entièrement à des causes nobles, qui adorait la nature et qui lègue à tout un chacun, grâce à ses dons d’horticultrice hors pair, ces Jardins de Métis hors du commun. Mille fois merci !
    Marie Cholette, poète et terminologue

    • Madame Cholette,
      Merci pour votre commentaire. Grâce au soutien du ministère de la Culture et des Communications, nous avons pu mettre en valeur de manière originale la richesse de nos archives pour faire connaître cette femme d’exception.

      Dans le même esprit, avec les mêmes collaborateurs, nous sommes à compléter la réalisation d’une nouvelle exposition permanente à la villa Estevan, Elsie vue par… Cette fois, ce sera à travers des témoignages que l’on vous fera découvrir d’autres aspects de cette vie bien remplie. L’inauguration est prévue en juin aux Jardins de Métis. C’est un rendez-vous!

  • Je découvre cette exposition virtuelle avec délectation. Quelle femme inspirante elle fut. En tant que passionnée d’horticulture, je ne la connaissais que par son Jardin de Métis. Quelle merveilleuse découverte que cette femme extraordinaire! Je souhaite qu’il y ait de plus en plus d’exposition virtuelle comme celle-ci, quelle belle possibilité offerte par la technologie!
    Renée-Claude Martin, Mascouche

    • Madame Martin,
      Nous sommes heureux de vous avoir fait découvrir Elsie sous un autre jour. C’était exactement notre objectif.

      Il y a deux ans, avec le Musée virtuel du Canada, dans le cadre du programme Histoires de chez nous, nous avons réalisé une exposition virtuelle sur une des passions d’Elsie, la pêche au saumon.

      Nous vous invitons à lire nos Histoires de pêche.

  • Très bien réalisée cette belle initiative. Merci et bravo.
    Marc Laurin

  • Une très grande dame, bien avant son temps.
    Aurais bien aimée la rencontrer, ohh que j’aurais eu bien des questions et bien des échanges de discussion.
    De toute beauté votre vidéo. Merci
    Martine Michaud

  • Quelle belle exposition interactive! La vie de cette dame devrait faire l’objet d’un film ou d’un documentaire…une pionnière pour toutes les femmes!

    • Merci pour votre appréciation de notre exposition virtuelle.
      Elsie Reford a fait l’objet en 2009 d’un très beau documentaire de Philippe Baylaucq, Il était deux fois un jardin, produit par Barry Lazar et Garry Beitel. Le film a d’ailleurs remporté le Prix du public au Festival international du film sur l’art 2010 (FIFA). Il est possible de se procurer le dvd via notre boutique en ligne.

  • Très très belle réalisation, bravo à toute l’équipe. Wow.

    • Ce projet est en effet le résultat d’un beau travail d’équipe.
      Nous tenons à remercier la firme Umanium pour sa belle créativité, ainsi que l’historienne Karine Hébert et sa stagiaire de l’UQAR, Jessie Morin. Cette aventure nous a permis d’approfondir nos connaissances sur notre fonds d’archives. Elles seront mises à profit très bientôt dans notre prochaine exposition permanente, Elsie vue par…

  • Une magnifique exposition ! Et quelle femme !